24/05/2014

Je suis tombée sous le charme ...



Depuis 3 jours, je poste sur ma page Liège Urbain-Facebook la réalisation en semi-direct d'un graff situé au coin de la rue Nagelmakers.

Cette réalisation Paliss’art spectaculaire fait partie du Festival international des Arts urbains printemps-été 2014 qui, pour la première fois, a fait appel à des artistes étrangers spécialistes de la création artistique contemporaine au coeur de la ville.

Cette œuvre en cours que nous devons à SOZYONE GONZALEZ (Los Angeles) décore désormais le pignon à l’angle de la rue Nagelmackers et du quai de la Ribuée, face à la Meuse.

Qui est donc ce Sozyone Gonzalez ?

Né à Bruxelles en 1973, influencé par son quartier, ses histoires et ses légendes, Pablo Gonzalez travaille son art autour du monde qui l'entoure. A l’Institut Saint-Luc, il rencontre Smimooz Exel avec qui il fonde le groupe De Puta Madre. Ensemble, ils fréquentent les Beaux-Arts de Bruxelles de '90 jusqu'en '96. Durant cette période, Pablo Gonzalez va s'intéresser à l'esthétique du graffiti métropolitain, et devenir officiellement Sozyone, au sein de son crew R.A.B.

Sept albums, plusieurs centaines de graffitis, des scènes et des jams marquent une époque où le Hip Hop était fresh et incorrompu.

En 1996, il fonde avec Jaba, Prince Pro, Turs, Byz, Shake et Recto, le groupe UltraBoys International, revendiquant une nouvelle forme de graffiti. Une esthétique imprégnée de Marvels, de mathématiques abstraites futuristes, du constructivisme alphabétique et du cubisme Picassonic facial, brutalement raffiné.

En clair, une sorte d'avant-garde pure graffiti, ignorant toute autre vision du graffiti, supposée inutile.

Depuis 2004, Sozyone expose ses oeuvres, recherchées par certains puristes, et devient pour son nouveau public Sozyone Gonzalez. Ce qui lui permet de faire des certificats d'authenticité pour chacune de ses pièces qu’elle soit sculptée, gravée, peinte ou dessinée, lui rappelant, sans doute, son attrait pour le papier à manier délicatement, les gants talqués.

Encore quelques jours et nous pourrons découvrir ce graffiti complet qui donnera une touche de couleur à un quai finalement bien terne.

Joëlle Sacré   |     |   |   0 graffiti

Les commentaires sont fermés.